mercredi 6 septembre 2017

"Passage d'Ariel. Bernard Marcotte, poète, conteur et philosophe de l'ironie"


Parution en septembre 2017 chez HDiffusion d’une biographie de Bernard Marcotte, écrite par Paul Tuffrau, complétée par une sélection de certains textes de Bernard Marcotte.
 
« Un brin d’herbe au soleil est plus beau qu’un arbre foudroyé. » Ainsi parlait Bernard Marcotte, exprimant sa volonté que la joie soit source de vie et triomphe même des souffrances. Il s’agit là d’un des aspects frappants de la pensée de cet auteur ardennais décédé en 1927 à tout juste 40 ans d’une façon terrible, - dans les suites de la Première Guerre mondiale -, une pensée constamment en éveil, allant hors des sentiers battus, dans laquelle se mêlent fantaisie, poésie, rêveries et évocation de la nature… Que sa mémoire et ses œuvres puissent disparaître, Paul Tuffrau (1887-1973), lui-même homme de lettres, pouvait d’autant moins  l’imaginer que des liens d’une profonde amitié s’étaient établis entre les deux jeunes gens depuis le temps de leurs études à Paris. Aussi composa-t-il en 1934 Passage d’Ariel. Bernard Marcotte, poète, conteur et philosophe de l’ironie, longue étude qu’il ne put malheureusement faire publier, texte d’une très grande sensibilité où l’émotion reste toujours sous-jacente, – un choix d’écrits de Bernard Marcotte complétant le propos.

 

 
La 1ère de couverture est illustrée par une aquarelle de 1913 d'Andrée Lavieille.
 
  
Des échos après la parution de l'ouvrage :
 
" Passage d'Ariel. Bernard Marcotte, poète, conteur et philosophe de l'ironie est une biographie qui, avec les extraits d'œuvres qu'elle contient, est une belle introduction à la découverte de l'écrivain et de son œuvre. Présenté par Henri Cambon, l'ouvrage comporte un avant-propos, tout se sensibilité, par Sylvette Pierre. " Lettre de l'Ardenne à Paris n° 200, 10 octobre 2017.
 
" Conservateur et fin connaisseur de l'œuvre de son cher Bernard, Paul Tuffrau lui consacra, en 1934, une longue étude intitulée Passage d'Ariel. Demeurée dans un tiroir, elle est ressuscitée cette année par les éditions auxerroises HD. [...] Livre où Paul Tuffrau témoigne avec tant d'émotion et d'admiration de Bernard Marcotte, poète, conteur et philosophe de l'ironie. " Yanny Hureaux, "Ressuscitée", L'Ardennais, 30 décembre 2017.
 
" Le titre traduit à la fois l'imaginaire ailé du poète  et la, profondeur de son regard sur la vie : Passage d'Ariel. Bernard Marcotte, poète, conteur et philosophe de l'ironie.
" D'une facture toute classique, ses vers ont la fraîcheur et la souplesse qui font tour à tour rêver et méditer. Mais aussi, ce qui touche le lecteur, c'est la ferveur de l'évocation écrite par Paul Tuffrau, analyste profond et ami fidèle, de sorte qu'on ne peut s'empêcher d'aimer et d'admirer pour lui-même un tel témoignage d'amitié." Paul Maunoury, Les Cahiers de l'Abbaye de Créteil, n° 36, décembre 2017 (p. 156).
 
 " Signalons la parution de la biographie de Bernard Marcotte, par Paul Tuffrau (1887-1973). Le livre, composé en 1934, n'avait pu alors être publié. Cet ouvrage apporte beaucoup d'informations sur l'écrivain méconnu que fut Bernard Marcotte (1887-1927), prématurément disparu des suites de blessures reçues durant la guerre. Le livre comprend, outre la biographie, une étude sur l'œuvre de l'écrivain, des extraits de celle-ci, et une bibliographie complète. Elle est introduite par Henri Cambon. La Corne de brume a déjà évoqué Bernard Marcotte et publié des extraits de ses livres (numéros 12 et 13). " Bernard Baritaud, La Corne de brume, n° 14, p. 221, décembre 2017.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire